Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Michel-Pajus Anne

Titre : Bulletin de l'APMEP. Num. 437. p. 834-834. Le mystérieux mécanisme d'Anticythère.
English title: The mysterious mechanism of the astronomic clock in Cythera. (ZDM/Mathdi)

Editeur : APMEP Association des Professeurs de Mathématiques de l'Enseignement Public (APMEP) Paris, 2001
Format : 17 cm x 24 cm, p. 834-834  ISSN : 0240-5709

Type : article de périodique ou revue Langue : Français Support : papier

Public visé : chercheur, enseignant, formateur

Classification : A39Revues, article de revue
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 D29Histoire et épistémologie des mathématiques, époque antique et médiévale (jusqu'au 16ème siècle inclus).
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 M59Physique. Astronomie. Technologie. Engineering. Informatique. Sciences de la terre.
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé :

Cet article est un compte rendu d'atelier qui a eu lieu lors des Journées nationales de l'APMEP, à Nice en octobre 2000.
L'objet étudié est une horloge astronomique repêchée en 1900 à Anticythère.
Dans une première partie, l'auteur relate la découverte progressive de la fonction et de la datation (premier siècle avant J.-C.) de cet objet. La datation se fait par l'étude des fragments de cadrans, comparée à notre connaissance du calendrier égyptien. La fonction est partiellement déterminée par l'examen aux rayons X d'un système sophistiqué d'engrenages, incluant un différentiel. Il s'agit d'une horloge astronomique, indiquant en particulier, en fonction de la date, la position de la lune et du soleil dans le zodiaque sur une face, et les phases de la lune, sur l'autre face. D'autres cadrans gardent leur mystère.
La deuxième partie est l'occasion de réflexions historico-mathématiques sur la détermination des périodes astronomique, des bâtons à encoches babyloniens à la définition sophistiquée des rationnels par Euclide, de l'algorithme d'Euclide aux fractions continues et à un algorithme permettant de déterminer directement la période relative de deux phénomènes (nouvel an/nouvelle lune, par exemple) à partir de la suite ordonnée de leurs apparitions. Ce qui met en cause subtilement (tout comme la définition d'Euclide) la distinction entre quantité et ordre, les deux objets traditionnels des mathématiques. La découverte de cet objet a révolutionné l'histoire de la technologie grecque. Bien que les chaînons manquent, il est aussi possible qu'il soit l'ancêtre de nos horloges modernes, ce qui met en cause une autre distinction, entre temps et phénomènes : est-ce que les phénomènes prennent place dans un temps préexistant ou est-ce que ce sont eux qui créent le temps ?

Notes :
Cet article est publié sous la rubrique "Ateliers".

Ce numéro contient les textes des conférences et des comptes rendus de divers ateliers des Journées Nationales APMEP qui se sont tenues en 2000 à Nice.
Le Bulletin de l'APMEP (appelé "Bulletin Vert") paraît 5 fois par an. Il s'efforce, par des articles de fond : de couvrir l'actualité de l'enseignement des mathématiques de la maternelle à l'université, de contribuer à la formation approfondie des enseignants, d'entretenir, chez ceux-ci, l'esprit de recherche et de susciter des échanges avec ses lecteurs.

Une version texte intégral est en téléchargement sur le site " Bibliothèque numérique des IREM et de l'APMEP"

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 07/06/2019
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN