Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche 
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Gispert Hélène

Titre : Bulletin de l'APMEP. Num. 438. p. 36-46. Pourquoi, pour qui enseigner les mathématiques ? Une mise en perspective historique de l'évolution des programmes de mathématiques dans la société française au XXe siècle.
English title: Mathematics teaching, goals and addressees. A historical review of the evolution of the French syllabus in the 20th century.

Editeur : APMEP Association des Professeurs de Mathématiques de l'Enseignement Public (APMEP) Paris, 2002
Format : 17 cm x 24 cm, p. 36-46  ISSN : 0240-5709

Type : article de périodique ou revue Langue : Français Support : papier

Public visé : chercheur, enseignant, formateur Niveau : collège, 6ème, 5ème, 4ème, 3ème, lycée, 2de, 1ère, terminale Age : 11, 12, 13, 14, 15, 16, 17

Classification : A33Revues, article de revue A34Revues, article de revue B33L'enseignement secondaire B34L'enseignement secondaire B73Les programmes, les guides pédagogiques, les documents officiels d'accompagnement, instructions officielles. B74Les programmes, les guides pédagogiques, les documents officiels d'accompagnement, instructions officielles. D93Histoire de l'enseignement des mathématiques. Histoire de l'enseignement de l'informatique  D94Histoire de l'enseignement des mathématiques. Histoire de l'enseignement de l'informatique  

Résumé :

Au début du XXème siècle, les programmes doivent s'adapter au trésor des matériaux scientifiques accumulés au cours du XIXème siècle. Dans les lycées, une nouvelle filière "moderne" (sans latin) privilégie le concret, lié à la physique ou la mécanique nécessaires aux futurs ingénieurs. Dans l'enseignement primaire supérieur, l'accent est mis sur les aspects pratiques (arpentage, comptabilité, changes...). Dans les années 1960, l'ambition est d'élever le niveau mathématique moyen et de former des mathématiciens qualifiés. Alors que précédemment les programmes concernaient 3 à 5 % de la population scolaire, le mot d'ordre des réformateurs des années 1960 était "des mathématiques pour tous". Le monde mathématique de cette réforme est celui des structures, de l'axiomatique et du formalisme, symbolisés par Bourbaki et ses traités. Au cours du siècle l'enseignement de la géométrie a fluctué entre plus ou moins de concret, ou plus ou moins d'abstraction et l'article en détaille les diverses étapes. L'enseignement des mathématiques est au carrefour des contraintes d'ordre disciplinaire, épistémologique, social, idéologique, pédagogique,... et il faut en tenir compte aujourd'hui.

Notes :
Cet article est publié sous la rubrique "Dossier : Histoire de l'enseignement des mathématiques" préfacée par Jean-Pierre Friedelmeyer (p. 27-28).
Le Bulletin de l'APMEP (appelé "Bulletin Vert") paraît 5 fois par an. Il s'efforce, par des articles de fond : de couvrir l'actualité de l'enseignement des mathématiques de la maternelle à l'université, de contribuer à la formation approfondie des enseignants, d'entretenir, chez ceux-ci, l'esprit de recherche et de susciter des échanges avec ses lecteurs.
Les articles de la revue sont mis progressivement en libre accès deux ans après leur parution. Vous les retrouverez par le sommaire du numéro.

Une version texte intégral est en téléchargement sur le site " Bibliothèque numérique des IREM et de l'APMEP"

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 12/02/2018
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche 
Certification IDDN