Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Dacunha-Castelle Didier

Titre : Bulletin de l'APMEP. Num. 484. p. 595-597. Le difficile chemin de l'aléatoire dans les programmes.

Editeur : APMEP Association des Professeurs de Mathématiques de l'Enseignement Public (APMEP) Paris, 2009
Format : 17 cm x 24 cm, p. 595-597  ISSN : 0240-5709

Type : article de périodique ou revue Langue : Français Support : papier

Public visé : chercheur, enseignant, formateur

Classification : A39Revues, article de revue
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 C69Aspects institutionnels, évolutions et objectifs de l’enseignement des mathématiques: élaboration des programmes et curricula. Interdisciplinarité. Compétences, socle commun.. Impact des nouvelles technologies sur l’enseignement.
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 K49Statistiques descriptive, traitement des données statistiques, méthodes graphiques de représentation des données, analyse des données.
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 K59Concept de probabilité et théorie des probabilités
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé :

La place de l'aléatoire dans les programmes est très en retard, en France, par rapport à bien des pays. L'auteur fait un historique de la lente introduction - de 1962 à nos jours - des probabilités et des statistiques à tous les niveaux, et du frein que mettent les professeurs à les enseigner réellement.
Ensuite, il énumère les arguments qui militent en faveur de cette introduction : les fausses et vraies intuitions s'entremêlent dès le plus jeune âge. Les probabilités et statistiques permettent de travailler la rigueur dans le raisonnement, la logique élémentaire, et amènent un vrai travail sur la langue. Elles peuvent donner des débouchés aux premiers cycles non-littéraires, biologie, tertiaire, économie...
Si l'aléatoire permet par exemple de mieux aborder la théorie de l'évolution, il intervient dans un grand nombre d'activités humaines, comme l'a montré la grave crise financière.
L'introduction des probabilités et statistiques en collège amènera un arbitrage difficile des horaires des diverses disciplines et des programmes même de mathématiques. Les programmes doivent perpétuellement changer pour s'adapter aux besoins de la société, et ce doit être à la suite de décisions mûries et de discussions à la recherche de consensus.

Notes :
Cet article est publié sous la rubrique "Dossier : Les probabilités".
Le Bulletin de l'APMEP (appelé "Bulletin Vert") paraît 5 fois par an. Il s'efforce, par des articles de fond : de couvrir l'actualité de l'enseignement des mathématiques de la maternelle à l'université, de contribuer à la formation approfondie des enseignants, d'entretenir, chez ceux-ci, l'esprit de recherche et de susciter des échanges avec ses lecteurs.

Une version texte intégral est en téléchargement sur le site " Bibliothèque numérique des IREM et de l'APMEP"

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 10/06/2019
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN