Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche 
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Auvinet Jérôme

Titre : Charles-Ange Laisant. Itinéraires et engagements d'un mathématicien de la Troisième République.

Editeur : Hermann Paris, 2013 Collection : Histoire des sciences
Format : 16 p. x22 p., 248 p. Bibliogr. p. 216-231, Bibliogr. des oeuvres de C.-A. Laisant p. 205-215, Index
ISBN : 2-7056-8697-5 EAN : 9782705686970  ISSN : 1965-8907

Type : biographie Langue : Français Support : papier

Public visé : tout public

Classification : D40Histoire et épistémologie des mathématiques, époque moderne (à partir du 19ème). 

Résumé :

Charles-Ange Laisant (1841-1920), polytechnicien, franc-maçon, espérantiste, a interrompu sa carrière militaire pour effectuer cinq mandats de député. Politiquement, il évolue progressivement du républicanisme anticlérical (il réclame une école obligatoire, gratuite et laïque dès 1873), jusqu'à l'extrême gauche et l'anarchisme, s'opposant aux conceptions trop bourgeoises de l'école de Jules Ferry, et au colonialisme. Son oeuvre mathématique, menée en parallèle, si elle est exempte de résultats spectaculaires, a joué un rôle important dans la diffusion du calcul vectoriel de Bellavitis (addition et multiplication des vecteurs conformément aux règles du corps C, mais sans parler d'"imaginaires") et de la théorie des quaternions de Hamilton, ainsi que des mathématiques discrètes ; il a créé ou perfectionné des procédés de visualisation et représentation : mosaïques de Laisant, géométrie des quinconces, échiquiers arithmétiques, ainsi que des appareils : compas trisecteurs, planimètre polaire... Homme de réseaux, actif dans le cadre de plusieurs sociétés telles la SMF (Société mathématique de France), l'AFAS (Association Française pour l'Avancement des Sciences), la SPP (Société Philomathique de Paris), il dirigea ou créa plusieurs revues, dont "L'Intermédiaire des Mathématiciens", revue internationale et il organisa avec Lemoine et Cantor le premier Congrès International de Mathématiques (Zürich 1897). Dans la dernière partie de sa carrière, il devint un enseignant réputé et un pédagogue en avance sur son temps, privilégiant l'expérimentation, l'autonomie de l'élève, plutôt que la mémorisation forcée. On lui doit, seul ou en collaboration, de nombreux manuels et recueils de problèmes, ainsi que des ouvrages de réflexion.

Cette carrière protéiforme est relatée en cinq chapitres :
I. Le temps des initiations.
II. S'engager pour diffuser le calcul géométrique.
III. Visualisation et représentation dans les mathématiques discrètes.
IV. Les réseaux politiques et mathématiques de Laisant.
V. La carrière d'un enseignant, l'oeuvre d'un pédagogue.

L'ouvrage est complété par une abondante bibliographie et un Index.

Notes :
Cet ouvrage est une publication de la thèse Ressource en ligne soutenue par l'auteur en 2011.
Cet ouvrage est l'objet d'une recension sous la rubrique "matériaux pour une documentation" du Bulletin de l'APMEP n° 506, d'une note de lecture dans la revue Repères-IREM n° 102.

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 12/01/2018
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche 
Certification IDDN