Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Lefort Xavier

Titre : Proceedings of HPM 2004 & ESU 4. Mathématiques et construction navale à la charnière du dix-huitième siècle. Des travaux de compilations français réalisés à l'instigation de Colbert au travail monumental de Chapman. p. 414-421.
English title: Mathematics and shipbuilding at the turn of the eighteenth century. From French compilations made at the instigation of Colbert to the monumental work of Chapman.

Editeur : University of Crete Iraklion, 2006, Grèce
Format : p. 414-421 Bibliogr. p. 418-418
ISBN : 960-88712-8-X EAN : 9789608871281

Type : chapitre d'un ouvrage Langue : Français Support : papier

Public visé : chercheur, enseignant, formateur

Classification : D39Histoire et épistémologie des mathématiques, époque classique (17ème et 18ème).
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 D89Activités pour la classe liées à l'histoire des mathématiques et de l'informatique.
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 I59Calcul intégral. Théorie de la mesure (Intégrales de différents types. Par exemple applications dans les solides de révolution)
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 M59Physique. Astronomie. Technologie. Engineering. Informatique. Sciences de la terre.
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé : Abstract

Si la construction des navires à la fin du XVIIème siècle reposait d'abord sur le savoir-faire expérimental des ouvriers des chantiers, l'introduction d'un outil mathématique aussi puissant que le calcul différentiel et intégral a permis de théoriser la conception du navire avant d'influer au XIXème sur sa construction elle-même.
La lecture de certains ouvrages réalisés à la demande du ministre Colbert, tel l'Architecture navale de Dassié (1695) donne une idée des pratiques en cours dans les chantiers de l'époque; l'expérience, les habitudes sont reines au détriment de tout calcul, si ce n'est celui de la proportionnalité. Au contraire, le travail de Bouguer (Traité du navire, 1746) introduit les outils mathématiques, y compris le calcul intégral, dans l'étude de la structure des vaisseaux. Enfin, le suédois Chapman, dans son Traité de la construction des vaisseaux (1775), reprend les idées du précédent pour réaliser une compilation des connaissances en construction navale dans l'Europe de la fin de ce siècle.

Notes :
Chapitre des Actes de HPM 2004 & ESU 4. Ressource en ligne

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 24/07/2019
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional