Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Toumache Nordine Bernard

Titre : Mathématice. Num. 40. Quelques propositions sur le fonctionnement des générateurs de nombres aléatoires.

Editeur : Sésamath Erôme, 2014

Type : article de périodique ou revue Langue : Français Support : internet

Public visé : enseignant, formateur Niveau Niveau scolaire visé par l'article : lycée professionnel, lycée, 2de, 1ère, terminale Age : 15, 16, 17

Classification : A34Revues, article de revue
Enseignement secondaire, lycée
 A37Revues, article de revue
Enseignement professionnel, lycée professionnel, enseignement supérieur professionnel
 A39Revues, article de revue
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 K54Concept de probabilité et théorie des probabilités
Enseignement secondaire, lycée
 K57Concept de probabilité et théorie des probabilités
Enseignement professionnel, lycée professionnel, enseignement supérieur professionnel
 K59Concept de probabilité et théorie des probabilités
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 R24Utilisation en mathématiques (logiciels, logiciels de calcul formel, logiciels d'aide à l'enseignement des mathématiques, comme les logiciels de géométrie dynamique)
Enseignement secondaire, lycée
 R27Utilisation en mathématiques (logiciels, logiciels de calcul formel, logiciels d'aide à l'enseignement des mathématiques, comme les logiciels de géométrie dynamique)
Enseignement professionnel, lycée professionnel, enseignement supérieur professionnel
 R29Utilisation en mathématiques (logiciels, logiciels de calcul formel, logiciels d'aide à l'enseignement des mathématiques, comme les logiciels de géométrie dynamique)
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé :

Comment sont conçus les générateurs de nombres « aléatoires », que ce soit celui du tableur Excel « ALEA » ou celui de la « machine » des élèves « Rand » (si elle est en anglais), ou d'autres ? Dans cet article, l'auteur pose la question et n'essaye pas d'y répondre car il pense que c'est « un secret de fabrique ». Il ne cherche pas non plus à savoir ce qu'est « un nombre aléatoire », vu qu'il n'existe pas de définition incontestable. Il soumet les échantillons fournis par le générateur implanté dans les calculatrices des élèves (Texas ou Casio), d'une part, et le tableur (Excel), d'autre part, à des tests afin de valider les hypothèses suivantes: Première hypothèse : les suites proposées sont équiréparties sur [0 ; 1[ ; Deuxième hypothèse : les suites proposées sont nécessairement finies ; Troisième hypothèse : une des applications de ces générateurs de nombres « aléatoires » de [0 ; 1[ est de générer, par la procédure « Ent(p*ALEA()) » des entiers « aléatoires » entre 0 et l'entier p-1, p>=2. Il finit par avancer quelques propositions sur le fonctionnement des générateurs.

Notes :
Il est possible de lire et répondre à cet article : http://revue.sesamath.net/spip.php?article633
MathémaTICE est une revue collaborative libre portant sur l'utilisation des TICE en classe de Mathématiques.
Une liste de thèmes est proposée en page d'accueil. A chaque requête thématique, MathémaTICE propose un dossier virtuel d'articles et de brèves correspondant à ce thème.

Cet article est en libre accès sur le site MathémaTICE

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 09/06/2019
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN