Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Houlou-Garcia Antoine

Titre : Mathématice. Num. 45. Musique sérielle sous LibreOffice. Modéliser et écouter de la musique dodécaphonique sous LibreOffice – La partition des nombres premiers

Editeur : Sésamath Erôme, 2015

Type : article de périodique ou revue Langue : Français Support : internet

Public visé : enseignant, formateur Matériel utilisé : LibreOffice CalcNiveau Niveau scolaire visé par l'article : collège, 3ème, lycée, 2de, 1ère, terminale, licence Age : 14, 15, 16, 17, 18, 19

Classification : A33Revues, article de revue A34Revues, article de revue A35Revues, article de revue M83Arts (par exemple arts plastiques, littérature, cinéma, musique, danse). Architecture M84Arts (par exemple arts plastiques, littérature, cinéma, musique, danse). Architecture M85Arts (par exemple arts plastiques, littérature, cinéma, musique, danse). Architecture 

Résumé :

Historiquement, les liens entre la musique et les mathématiques sont forts. La musique dodécaphonique en est une illustration parfaite, les mathématiques y sont utilisés comme objet de composition.
Dans cet article, l'auteur propose d'automatiser la création de partitions musicales à l'aide d'un tableur (LibreOffice Calc) non pas dans le but de « faire de la musique » mais avec une visée pédagogique certaine : comprendre le fonctionnement de la musique, utiliser de manière différente un tableur (avec des créations de macros), travailler des points spécifiques des mathématiques (arithmétique et algèbre).
Tout commence par une brève présentation de la musique dodécaphonique et de ses règles, tout comme François de Malherbe définissait la poésie comme un arrangement de syllabes, la musique n'est après tout qu'un arrangement de sons ! Certes, mais s'en remettre au pur hasard est bien… aléatoire. Il y a donc quelques règles à respecter, en musique c'est la tonalité qui permet d'atteindre une certaine harmonie des sons. Dès 1920 deux compositeurs vont néanmoins chercher à s'affranchir de cette règle, créant ainsi une musique atonale utilisant les douze notes de l'octave : le dodécaphonisme. Avec cette nouvelle règle, un morceau est décomposé en séquences où chaque note apparaît une fois et une seule. Une séquence est donc une combinaison des douze notes. La porte à l'automatisation de la création de séquences s'ouvre.
LibreOffice va ainsi permettre par le biais de son générateur de nombres aléatoires de créer des séquences. La création de morceaux consiste alors en enchaîner ces séquences ; l'auteur montre comment l'utilisation des nombres premiers va introduire un peu de variété dans cette suite bien trop ordonnée si l'on se contentait de répéter même avec quelques permutations circulaires. Tout cela fort bien expliqué et illustré par de nombreuses captures, la création de la macro est notamment clairement détaillée.
L'auteur nous présente alors une « création » : la « partition des nombres premiers ».
L'auteur a pris soin de fournir tous les éléments nécessaires au bon déroulement de cette activité créatrice de musique, les douze notes sont fournies en fichiers audio ainsi que les classeurs LibreOffice.

Notes :
Il est possible de lire et répondre à cet article : http://revue.sesamath.net/spip.php?article721
MathémaTICE est une revue collaborative libre portant sur l'utilisation des TICE en classe de Mathématiques.
Une liste de thèmes est proposée en page d'accueil. A chaque requête thématique, MathémaTICE propose un dossier virtuel d'articles et de brèves correspondant à ce thème.

Cet article est en libre accès sur le site MathémaTICE

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 11/10/2018
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN