Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Crespil David

Titre : Mathématice. Num. 45. La navigation au temps du roi Jean II du Portugal. Ou comment trouver au seizième siècle la latitude à l'aide du règlement de la polaire.

Editeur : Sésamath Erôme, 2015

Type : article de périodique ou revue Langue : Français Support : internet

Public visé : enseignant, formateur Matériel utilisé : StellariumNiveau Niveau scolaire visé par l'article : lycée, 2de, 1ère, terminale, licence Age : 15, 16, 17, 18, 19

Classification : A34Revues, article de revue
Enseignement secondaire, lycée
 A35Revues, article de revue
Enseignement supérieur, Post-Bac
 A39Revues, article de revue
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 M54Physique. Astronomie. Technologie. Engineering. Informatique. Sciences de la terre.
Enseignement secondaire, lycée
 M55Physique. Astronomie. Technologie. Engineering. Informatique. Sciences de la terre.
Enseignement supérieur, Post-Bac
 M59Physique. Astronomie. Technologie. Engineering. Informatique. Sciences de la terre.
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé :

Nous savons qu'en première approximation, la latitude d'un lieu est égale à la hauteur de l'étoile Polaris, mais qu'en est-il en 1500 ?
Ainsi débute l'article, qui dans son introduction fait donc un état des lieux de la science vers 1455-1475, sous le règne du roi Jean II du Portugal. Un ouvrage, « Junta dos mathématicos », énonça alors quelques règles.
L'auteur se propose donc de quantifier les corrections à apporter à la détermination de la hauteur de l'étoile Polaire pour obtenir la hauteur du pôle céleste qui est égale à la latitude du lieu. Il en donnera une formule approchée et une formule exacte.
S'ensuivent alors 10 paragraphes qui développent différents aspects et paramètres utiles pour corriger la recherche de la latitude.
L'article établit une formule approchée de correction de la hauteur de l'étoile Polaire en fonction de l'angle horaire de la polaire. Trois cas sont détaillés, selon la mesure de l'angle horaire de la polaire, de 0° à 90°, puis de 90° à 270 ° et pour finir de 270° à 360°.
Se pose alors la question de l'observation et de la détermination par les marins de l'époque du moment où deux étoiles se retrouvaient avec le même azimut. Le quadrant de marin et l'astrolabe sont présentés.
Le calcul de l'angle horaire de la polaire se ramène à un calcul de tangente (à montrer dans un petit exercice).
Les corrections à appliquer au relevé constituent le règlement de la Polaire.
L'auteur nous soumet un petit exercice afin de déterminer la latitude, nous sommes à Paris le 1 janvier 1500 à 19 h 03 TU ou Kochab est dans les pieds. Un cliché de Stellarium est fourni.

Les annexes viennent compléter cet article en fournissant au lecteur :
- Le règlement de la polaire dans l'hémisphère austral (pour le pôle antarctique),
- Les courbes de hauteur et d'azimut,
- Une démonstration de la discussion géométrique à propos des azimuts identiques des astres 2 fois par jour.
Pour terminer la bibliographie nous indique les ouvrages utilisés par l'auteur.

Notes :
Il est possible de lire et répondre à cet article : http://revue.sesamath.net/spip.php?article717
MathémaTICE est une revue collaborative libre portant sur l'utilisation des TICE en classe de Mathématiques.
Une liste de thèmes est proposée en page d'accueil. A chaque requête thématique, MathémaTICE propose un dossier virtuel d'articles et de brèves correspondant à ce thème.

Cet article est en libre accès sur le site MathémaTICE

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 11/06/2019
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN