Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Mazet Edmond

Titre : Revue d'histoire des mathématiques. N° 9. Vol. 1. p. 33-80. La théorie des séries de Nicole Oresme dans sa perspective aristotélicienne. "Questions 1 et 2 sur la Géométrie d'Euclide".
English title: The Theory of Series by Oresme in its Aristotelian Perspective. Questions 1 and 2 on Euclid's Geometry.

Editeur : Société Mathématique de France (SMF) Paris, 2003
Format : 15,5 cm x 24 cm, p. 33-80  ISSN : 1262-022X

Type : article de périodique ou revue Langue : Français Support : papier

Public visé : chercheur, enseignant, formateur Niveau Niveau scolaire visé par l'article : licence, master Age : 19, 20, 21

Classification : A35Revues, article de revue
Enseignement supérieur, Post-Bac
 A39Revues, article de revue
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 
Général, difficile à classer
 D25Histoire et épistémologie des mathématiques, époque antique et médiévale (jusqu'au 16ème siècle inclus).
Enseignement supérieur, Post-Bac
 D29Histoire et épistémologie des mathématiques, époque antique et médiévale (jusqu'au 16ème siècle inclus).
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 I35Suites, séries, séries entières, séries de Fourier. Convergence, sommabilité (produits infinis, intégrales).
Enseignement supérieur, Post-Bac
 I39Suites, séries, séries entières, séries de Fourier. Convergence, sommabilité (produits infinis, intégrales).
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé : Abstract

Oresme est connu, entre autres choses, pour avoir développé dans ses "Questions sur la Géométrie d'Euclide" une "théorie des séries", incluant la nature et la sommation des séries géométriques ainsi que la divergence de la série harmonique. Dans le présent article on se propose de voir en quel sens Oresme a réellement développé une théorie des séries, en situant cette théorie dans le cadre des conceptions mathématiques médiévales. Cette théorie peut être vue comme un approfondissement mathématique des notions aristotéliciennes d'infini par division et d'infini par addition. Cet article se termine par une discussion du degré de généralité qu'Oresme accordait à ses résultats.

Notes :
Fondée en 1995, la Revue d'histoire des mathématiques publie des articles originaux (en français ou en anglais) consacrés à l'histoire des mathématiques, de l'Antiquité à nos jours. (En ligne ISSN 1777-568X)
Le texte intégral des articles récents est réservé aux abonnés sur le site de la revue.

Une version texte intégral est en téléchargement sur le site SMF - Revue d'Histoire des Mathématiques

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 16/05/2020
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional