Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Savoie Denis

Titre : Maths express au carrefour des cultures. Le cadran solaire dans les différentes cultures. p. 15-20.

Editeur : Comité international des jeux mathématiques (CIJM) Paris, 2014 Collection : Maths express
Format : A5, p. 15-20

Type : chapitre d'un ouvrage, vulgarisation, popularisation Langue : Français Support : papier

Public visé : élève ou étudiant, enseignant, tout public Niveau Niveau scolaire visé par l'article : collège, 6ème, 5ème, 4ème, 3ème, lycée, 2de, 1ère Age : 11, 12, 13, 14, 15, 16

Classification : D23Histoire et épistémologie des mathématiques, époque antique et médiévale (jusqu'au 16ème siècle inclus). D24Histoire et épistémologie des mathématiques, époque antique et médiévale (jusqu'au 16ème siècle inclus). D28Histoire et épistémologie des mathématiques, époque antique et médiévale (jusqu'au 16ème siècle inclus). D33Histoire et épistémologie des mathématiques, époque classique (17ème et 18ème). D34Histoire et épistémologie des mathématiques, époque classique (17ème et 18ème). D38Histoire et épistémologie des mathématiques, époque classique (17ème et 18ème). M53Physique. Astronomie. Technologie. Engineering. Informatique. Sciences de la terre. M54Physique. Astronomie. Technologie. Engineering. Informatique. Sciences de la terre. M58Physique. Astronomie. Technologie. Engineering. Informatique. Sciences de la terre. 

Résumé :

Cet article relate l'histoire des cadran solaires. L'ancêtre de tous les cadrans solaires, le gnomon, a sans doute été inventé très tôt par différentes civilisations, notamment par les Chinois et les Babyloniens. Dès le Ve siècle av. J.-C., ce simple bâton plante verticalement est davantage considéré comme un instrument d'astronomie : il sert à déterminer la latitude du lieu, les dates des quatre saisons (solstices et équinoxes) et l'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre. L'Occident redécouvre les cadrans solaires à la toute fin du Moyen Age, presque en même temps que la naissance de l'horlogerie. De la Renaissance jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, l'Europe se couvre de cadrans solaires, sur les églises, les châteaux, les simples demeures, les jardins voire certains bâtiments publics.

Notes :
Article de l'ouvrage Maths express au carrefour des cultures. Ressource en ligne

Une version texte intégral est en téléchargement sur le site http://www.cijm.org

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 13/03/2018
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN