Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Axworthy Angela

Titre : Le mathématicien renaissant et son savoir. Le statut des mathématiques selon Oronce Fine.

Editeur : Classiques Garnier Paris, 2016 Collection : Histoire et philosophie des sciences Num. 11
Format : 15 cm × 22 cm, 479 p. Bibliogr. p. 423-457, Bibliogr. des oeuvres de Fine p. 407-422, Index
ISBN : 2-406-05920-0 EAN : 9782406059202  ISSN : 2117-3508

Type : ouvrage (au sens classique de l'édition) Langue : Français Support : papier

Public visé : élève ou étudiant

Classification : D20Histoire et épistémologie des mathématiques, époque antique et médiévale (jusqu'au 16ème siècle inclus). 

Résumé : Abstract

Cet ouvrage présente la philosophie des mathématiques d'Oronce Fine, premier lecteur royal de mathématiques, et ses contributions à la réévaluation du statut institutionnel et épistémologique des mathématiques dans l'horizon académique français du XVIe siècle. Il est structuré suivant deux principaux axes, explorant, d'un côté, le statut du savoir mathématique en général (représenté dans ce contexte principalement par les disciplines du quadrivium) et, de l'autre, le statut de certaines branches particulières des mathématiques et des sciences subalternes des mathématiques.
Une section introductive offre des éléments biographiques sur la vie et la carrière d'Oronce Fine, ainsi qu'une analyse de son projet pour le développement de l'enseignement des mathématiques dans la France de François Ier.
La première partie, qui porte sur le statut du savoir mathématique considéré dans son ensemble, présente les opinions de Fine sur la nature de la connaissance mathématique et de son objet, ainsi que sur la finalité et l'utilité des mathématiques. La question du statut ontologique des objets mathématiques y est explorée, dans le premier chapitre, à partir de la définition des objets l'arithmétique, de la géométrie et de la théorie des consonances, ainsi qu'à partir de l'examen de la place des choses mathématiques dans la hiérarchisation des êtres et des objets de connaissance. Le second chapitre porte sur le statut épistémologique des démonstrations mathématiques et sur leur rôle dans l'appréhension du savoir scientifique. Le troisième chapitre vise à examiner la définition finéenne de la finalité et de l'utilité des mathématiques. Il y est montré que, dans ses préfaces, Fine tend à promouvoir un genre de profit qui est parfois différent de celui qu'il met en avant au sein des traités eux-mêmes.
La seconde partie de l'ouvrage se propose de considérer le statut de quelques disciplines mathématiques particulières ou de disciplines liées aux mathématiques par un rapport de subalternation ou de subordination. Le quatrième chapitre considère ainsi le statut de l'astronomie, discipline qui a occupé dans ses divers aspects une place importante au sein de l'œuvre et de l'enseignement mathématique de Fine. Le chapitre suivant porte sur la définition du statut des mathématiques pratiques et, en particulier, de la géométrie et de l'arithmétique pratiques. Le dernier chapitre se propose d'étudier le statut des disciplines qui étaient considérées par Fine comme des sciences subalternes des mathématiques, à savoir la perspective (ou l'optique) et la géographie.

Notes :
Cet ouvrage est une publication de la thèse Ressource en ligne soutenue par l'auteur en 2011.
Il est l'objet d'une note de lecture dans la revue Repères-IREM

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 10/03/2018
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN