Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Proust Christine

Titre : Scholars and Scholarship in Late Babylonian Uruk. A Mathematical Collection Found in the "House of the āšipus". The Art of Metrology in Achaemenid Uruk. p. 89-146. (Erudits et érudition à Uruk dans les époques babyloniennes tardives. Une collection mathématique trouvée dans la "Maison des āšipus". L'art de la métrologie à Uruk dans la période achéménide.)

Editeur : Springer Nature Switzerland AG Cham, 2019, Suisse Collection : Why the Sciences of the Ancient World Matter
Format : p. 89-146 Bibliogr. p. 144-146
ISBN : 3-030-04175-1 EAN : 9783030041755

Type : chapitre d'un ouvrage Langue : Anglais Support : papier

Public visé : chercheur, élève ou étudiant, enseignant Niveau Niveau scolaire visé par l'article : licence, master Age : 19, 20, 21, 22

Classification : D25Histoire et épistémologie des mathématiques, époque antique et médiévale (jusqu'au 16ème siècle inclus).
Enseignement supérieur, Post-Bac
 

Résumé : Abstract

La plupart des textes mathématiques de la période babylonienne tardive ont été retrouvés dans la "Maison des āšipus" (la bibliothèque des médecins exorcistes), complétés par d'autres textes savants, notamment astronomiques, astrologiques, médicaux, lexicaux, rituels, prières et autres. Ce chapitre offre un examen attentif du contenu d'un ensemble de tablettes mathématiques découvertes dans une pièce du niveau achéménide de cette maison.
Ces tablettes traitent principalement de diverses méthodes pour évaluer les surfaces. L'un des aspects les plus frappants de ces méthodes est la manière dont elles confrontent des systèmes métrologiques anciens et nouveaux. De fait, les systèmes métrologiques de longueur, de surface et de capacité diffèrent à de nombreux égards entre les sources babyloniennes anciennes et les tardives.
Les textes mathématiques de l'époque achéménide font écho à une fertilisation croisée entre différentes cultures métrologiques, celles résultant d'une longue transmission des connaissances mathématiques de génération en génération au cours de plusieurs siècles, les autres développées en Mésopotamie à une époque récente pour des raisons administratives ou à des fins juridiques. Ce chapitre analyse comment différentes cultures mathématiques et métrologiques ont été combinées par des chercheurs liés au milieu du àšipus de l'Uruk achéménide. La conclusion discute des raisons de l'intérêt manifesté par ces érudits pour l'art d'évaluer les surfaces.
En appendice (p. 126-144) se trouvent des exemples de systèmes métrologiques et de problèmes résolus.

Notes : Attention ! Cette fiche est incomplète, aidez-nous à la compléter. Votre contribution

Chapitre de Scholars and Scholarship in Late Babylonian Uruk.

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 12/02/2019
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN