Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Ben Nejma Sonia

Titre : Petit x. N° 112. p. 55-78. L'impact de la langue de formulation d'un énoncé sur les démarches mises en oeuvre par des élèves dans une activité de modélisation algébrique.

Editeur : IREM de Grenoble, Grenoble, 2020
Format : A4, p. 55-78  ISSN : 0759-9188

Type : article de périodique ou revue Langue : Français Support : papier

Public visé : enseignant, formateur

Classification : A39Revues, article de revue
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 C39Processus cognitifs (apprentissages, théories de l’apprentissage, processus de pensée, formation de concepts, résolution de problèmes, compréhension, mémorisation, perception, développement cognitif)
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 C99Langue et communication en classe de mathématiques. L'écriture des démonstrations. Les difficultés linguistiques, le multilinguisme, l'enseignement et l'apprentissage des mathématiques en une seconde langue.
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé : Abstract

L'autrice s'intéresse dans cet article à la dimension linguistique des énoncés de problèmes du premier degré. Elle met en avant les répercussions de leur langue de formulation sur les démarches mises en œuvre par des élèves de 14-15 ans, dans des activités de modélisation algébrique. Pour cela, elle considère la transition collège-lycée en Tunisie, caractérisée par un changement de la langue d'enseignement des mathématiques qui passe de l'arabe au français. L'autrice étudie l'impact de cette perturbation langagière sur la dimension sémiotique du travail algébrique de modélisation. En particulier, elle interroge les difficultés rencontrées par des élèves pour mobiliser des savoirs acquis dans leur langue maternelle, lorsqu'un énoncé mathématique est proposé dans une autre langue. Cette recherche s'inscrit dans le cadre de la théorie anthropologique du didactique. La méthodologie est basée sur une analyse qualitative et quantitative des productions d'élèves de 9e année de base et de 1re année du secondaire, en réponse à un questionnaire comportant des problèmes identiques formulés dans les deux langues.

Notes :
La revue Petit x, créée en 1983 par l’IREM de Grenoble, veut favoriser la diffusion de recherches, de réflexions, de comptes rendus de travaux et d’activités réalisés dans les classes de l’enseignement secondaire, dans le domaine des mathématiques et de leur enseignement. Petit x s’intéresse aussi aux problèmes des transitions entre l’école primaire et le collège, le collège et le lycée et entre le secondaire et l’enseignement post-baccalauréat.
La revue Petit x publie trois numéros par an. Chaque numéro comprend un éditorial, trois articles d’environ 20 pages, et des activités réalisables en classe avec les élèves.
Toutes les informations sont disponibles sur le site de l'IREM de Grenoble sous la rubrique Petit x. Les articles des anciens numéros sont progressivement mis en ligne.

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 27/07/2020
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional