Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Lemonnier Jore Françoise

autre nom d'auteur : Jore Françoise

Titre : Paradigmes géométriques et formation initiale des professeurs des écoles, en environnements papier-crayon et informatique.

Editeur : IREM de Paris, Paris, 2006 Collection : Thèses
Format : A4, 565 p. Bibliogr. p. 449-462
ISBN : 2-86612-289-5 EAN : 9782866122898

Type : thèse Langue : Français Support : papier

Public visé : enseignant, formateur Matériel utilisé : Cabri-Géomètre

Classification : A79Thèses et mémoires postdoctoraux
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 C29Recherches en didactique des mathématiques (généralités) : contributions philosophiques, historiques, théoriques. Théories de l’enseignement des mathématiques. Méthodologies de recherche.
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 C39Processus cognitifs (apprentissages, théories de l’apprentissage, processus de pensée, formation de concepts, résolution de problèmes, compréhension, mémorisation, perception, développement cognitif)
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 B59La formation des enseignants (formation initiale et formation continue)
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 G49Géométrie plane et dans l'espace. Géométrie dans des espaces à n dimensions.
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé :

Ce travail prend appui sur un cadre théorique qui distingue deux paradigmes de géométrie enseignée : d'une part G1 (spatio-graphique), dont les objets sont physiques et les validations de nature perceptive, et d'autre part G2 (proto-axiomatique), dont les objets sont théoriques et les validations de type hypothético-déductif.
Le rapport à la géométrie des professeurs des écoles en formation initiale (PE1), dans le champ de la géométrie plane, pose problème car ils sont amenés à faire travailler leurs élèves presque exclusivement dans G1, tandis que dans les problèmes de géométrie posés au concours de recrutement, ils sont censés se situer dans G2. Pour enseigner au primaire, il est en fait essentiel qu'ils soient à l'aise dans les deux.
Ce travail a permis de mettre en évidence les procédures que les PE1 utilisent pour tracer "aux instruments" une médiatrice sous diverses contraintes et de faire émerger une première approche de leur degré d'expertise dans le tracé d'une médiatrice, par l'étude de leur adaptabilité à ces contraintes, adaptabilité liée au caractère disponible ou non de G2.
Cette recherche confirme que les PE1 se situent dans différents paradigmes, G1, G2, mais aussi un "pseudo-paradigme" local et personnel, qui relève à la fois de G1 et de G2. En outre, l'"évidence de la figure", le manque de connaissances et de compétences dans G2, l'automatisation de procédures de construction qui les vide de sens, restent autant d'éléments déterminants dans le fait qu'ils ne soient pas à même de travailler dans G2 lorsque la situation l'exige (en particulier dans la préparation au concours de recrutement). Ce travail a aussi montré qu'une prise de conscience de ces paradigmes peut néanmoins se mettre en place au travers d'une ingénierie spécifique, centrée sur la rédaction et la justification de scénarios de construction, et permettre – au moins à court terme – de faire évoluer les étudiants vers G2 et d'améliorer leurs compétences dans ce dernier paradigme.

Une version texte intégral est en téléchargement sur le site https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01257721/

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 28/06/2020
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional