Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Treiner Jacques

Titre : Actes des 18ème et 19ème colloques de la CORFEM. Variabilité, incertitude, erreur. p. 103-108.

Editeur : Université de Franche-Comté Besançon, 2012
Format : A4, p. 103-108

Type : chapitre d'un ouvrage Langue : Français Support : papier

Public visé : chercheur, formateur Niveau Niveau scolaire visé par l'article : lycee Age : 16, 17

Classification : B33L'enseignement secondaire
Enseignement secondaire, collège
 B39L'enseignement secondaire
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 B53La formation des enseignants (formation initiale et formation continue)
Enseignement secondaire, collège
 B59La formation des enseignants (formation initiale et formation continue)
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 M53Physique. Astronomie. Technologie. Engineering. Informatique. Sciences de la terre.
Enseignement secondaire, collège
 M59Physique. Astronomie. Technologie. Engineering. Informatique. Sciences de la terre.
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé :

Le caractère aléatoire de tout processus de mesure physique peine à être pleinement reconnu, et pas seulement dans l'enseignement. A preuve, la référence persistante à la notion de « valeur exacte » d'une grandeur physique qui, bien que proclamée inconnue, est postulée exister, alors qu'une analyse même succincte de situations concrètes montrent qu'il n'en est rien. Cette conception, prise au sens strict, implique que les incertitudes résultent d'imperfections (incertitudes) qui empêcheraient d'atteindre cette valeur vraie. En réalité, les grandeurs physiques sont modélisées par des variables aléatoires, et les incertitudes de mesure ont leur origine dans la variabilité propre à toute variable aléatoire. Cette dispersion des valeurs observées, loin d'être une imperfection, représente une connaissance positive, incompressible dans des conditions données, sur les systèmes physiques. Quant au terme « erreurs », il convient de le réserver à ce qu'on peut éviter de commettre, c'est-à-dire les « erreurs systématiques ».

Notes :
Texte d'une conférence publié dans les Actes des 18ème et 19ème colloques de la CORFEM. Ressource en ligne

Une version texte intégral est en téléchargement sur le site " Bibliothèque numérique des IREM et de l'APMEP"

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 07/09/2019
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional