Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Villeneuve Jean-Philippe

Titre : Bulletin AMQ. Vol. 55. N° 2. p. 72-76. Les outils informatiques peuvent-ils aider les étudiants à apprendre des notions abstraites ?

Editeur : Association Mathématique du Québec (AMQ) Montréal, 2015, Canada
Format : A4, p. 72-76 Bibliogr. p. 76-76
  ISSN : 0316-8832

Type : article de périodique ou revue Langue : Français Support : papier

Public visé : chercheur, enseignant, formateur Niveau Niveau scolaire visé par l'article : licence Age : 18, 19, 20

Classification : A35Revues, article de revue, article sur un site internet
Enseignement supérieur
 A39Revues, article de revue, article sur un site internet
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 Q35Processus cognitifs (processus de pensée, formation de concepts, résolution de problèmes, apprentissage) dans l'enseignement de l'informatique
Enseignement supérieur
 Q39Processus cognitifs (processus de pensée, formation de concepts, résolution de problèmes, apprentissage) dans l'enseignement de l'informatique
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 R25Utilisation de l'informatique en mathématiques (par exemple : logiciels de calcul formel, logiciels d'aide à l'enseignement des mathématiques, comme les logiciels de géométrie dynamique)
Enseignement supérieur
 R29Utilisation de l'informatique en mathématiques (par exemple : logiciels de calcul formel, logiciels d'aide à l'enseignement des mathématiques, comme les logiciels de géométrie dynamique)
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé :

L'auteur donne des pistes pour aider les étudiants à vaincre les difficulté propres à l'abstraction grâce à l'utilisation d'un logiciel de calcul symbolique (comme Maple ou Mathematica) .
Il prend l'exemple du concept d'espace vectoriel et s'appuie sur les travaux de Harel et Tall, qui proposent trois principes pédagogiques : pour réaliser une abstraction, il faut passer des objets à leurs propriétés, et pour ce faire, il faut d'abord qu'il y ait objet (encapsulation). Ensuite, il faut être en mesure de choisir les "bonnes" propriétés (en choisissant un bon exemple générique). Finalement, il faut être convaincu qu'il vaut la peine de travailler avec ces notions abstraites (comme permettre de définir d'autres notions, comme celle de combinaison linéaire).

Notes :
Le Bulletin AMQ paraît 4 fois par an. Les articles sont déposés sur le site de l’Association mathématiques du Québec un an après leur parution en version sur papier.

Une version texte intégral est en téléchargement sur le site http://www.amq.math.ca/bulletin/

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 11/05/2022
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional