Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Debrabant Patrice

Titre : Mathématice. N° 68. Mathématiques et désenchantement .

Editeur : Sésamath Erôme, 2019

Type : article de périodique ou revue Langue : Français Support : internet

Public visé : enseignant, formateur Matériel utilisé : CaRMetal, GeoGebra, Scratch, MathABlocs, DGPad, MathABlocs-para Niveau Niveau scolaire visé par l'article : collège, 6ème, 5ème, 4ème, 3ème Age : 11, 12, 13, 14

Classification : A33Revues, article de revue, article sur un site internet
Enseignement secondaire, collège
 A39Revues, article de revue, article sur un site internet
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 C63Aspects institutionnels, évolutions et objectifs de l'enseignement des mathématiques: élaboration des programmes et curricula. Interdisciplinarité. Compétences, socle commun.. Impact des nouvelles technologies sur l'enseignement.
Enseignement secondaire, collège
 C69Aspects institutionnels, évolutions et objectifs de l'enseignement des mathématiques: élaboration des programmes et curricula. Interdisciplinarité. Compétences, socle commun.. Impact des nouvelles technologies sur l'enseignement.
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé :

Au cours des années 70, des pédagogues distingués se donnent pour mission de dépoussiérer les programmes pour réduire le fossé qui les sépare de la recherche mathématique. On veut initier plus tôt les élèves au point de vue « bourbakiste » (caractérisé par une prédominance des structures algébriques abstraites) alors en vogue. Ces nouveaux programmes promeuvent un contenu mathématique rigoureux et indépendant de la réalité physique. C'est un bide total. La réforme des mathématiques modernes a certes pu plaire à certains et leur rendre l'existence plus agréable. Pour autant, les nouveaux programmes n'enchantaient pas le monde. Il y a dans la notion d'enchantement une dimension « magique ». Et l'enchantement ne peut fonctionner sans une adhésion enfantine, qu'il s'agit de susciter. On est à l'opposé des « mathématiques modernes », où le fonctionnement mental (quand il est en réussite) est de type geek. Que l'on s'entende bien : il ne s'agit pas d'un enchantement benêt et benoit qui encouragerait à s'enthousiasmer devant des niaiseries. C'est un émerveillement actif.
L'auteur présente son article comme une apologie de l'enchantement. Il propose des activités pratiques dans l'optique d'une résistance (d'une sorte de contre-attaque) contre le désenchantement. Il s'y intéresse aux contenus enseignés, à leur l'interprétation, et à la manière de les enseigner. Ces activités touchent particulièrement à : Compétences en géométrie, en programmation et en géométrie dynamique, Un Projet cinématique et Scratch : la course de pédalos infernale et à Des Considérations sur l'apprentissage de la démonstration.

Notes :
Il est possible de lire et répondre à cet article : http://revue.sesamath.net/spip.php?article1250
MathémaTICE est une revue collaborative libre portant sur l'utilisation des TICE en classe de Mathématiques.
Une liste de thèmes est proposée en page d'accueil. A chaque requête thématique, MathémaTICE propose un dossier virtuel d'articles et de brèves correspondant à ce thème.

Cet article est en libre accès sur le site MathémaTICE

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 16/02/2021
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional