Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Moyon Marc

Titre : La géométrie pratique en Europe en relation avec la tradition arabe, l'exemple du mesurage et du découpage : contribution à l'étude des mathématiques médiévales. Vol. 1. Introduction, exposé historique et analyses mathématiques.
English title: Practical Geometry in Europe linked to the Islamic tradition, the example of measurement and division: contribution to medieval mathematics.

Editeur : Université de Lille 1 Lille, 2008
Format : A4, 345 p.

Type : thèse, Histoire des Sciences et Epistémologie, Lille, 2008 Langue : Français Support : papier

Public visé : chercheur, enseignant, formateur

Classification : A79Thèses et mémoires universitaires
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 D29Histoire et épistémologie des mathématiques jusqu'au 15e siècle inclus.
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 E29Métamathématique. Aspects philosophiques et éthiques des mathématiques. Épistémologie des mathématiques
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 G39Longueurs, aires et volumes
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 F99Mathématiques pratiques, résolutions de problèmes concrets.
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé : Abstract

L'objet de ce travail est l'édition critique, la traduction française et l'analyse mathématique du Liber mensurationum d'Abu Bakr, du Liber Saydi Abuothmi, du Liber Aderameti et du De superficierum divisionibus liber de Muhammad al-Baghdadi. Ces quatre textes de la tradition arabe traitent de deux chapitres de géométrie pratique : le mesurage et le découpage. Le mesurage a pour objet la détermination de grandeurs inconnues (longueurs, aires, volumes) à partir de grandeurs données. Le découpage consiste à diviser une figure géométrique en plusieurs parties selon des propriétés et des contraintes fixées a priori. Dans ce travail, l'auteur prend en compte certaines traditions mathématiques antérieures - mésopotamienne, grecque, latine de l'Antiquité tardive - en décrivant leurs activités de mesurage et de découpage. Il complète cette description avec une présentation des pratiques de l'Orient et de l'Occident musulmans. Ainsi, il met en évidence certains éléments caractéristiques des pratiques de l'Occident musulman. Ceux-ci suggèreraient l'existence d'une tradition du mesurage et du découpage propre à cette région. Enfin, le corpus qu'il présente est un vecteur de la diffusion des pratiques de géométrie de la tradition arabe au monde latin. En effet, les quatre textes sont des traductions arabo-Iatines qui semblent avoir été réalisées en Andalus aux alentours du 12e siècle. A ce titre, leurs analyses permet d'étudier un aspect de l'appropriation de la science arabe par les Latins.

Notes :
Le second volume (463 p.) contient les textes et les traductions françaises des quatre manuscrits étudiés dans cette thèse ainsi qu'une bibliographie (p. 447-463).

Une version texte intégral est en téléchargement sur le site https://hal.science/tel-02889911

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 22/01/2023
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional