Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Axworthy Angela

Titre : Le statut des mathématiques en France au XVIe siècle : Le cas d'Oronce Fine.
English title: The status of mathematics in France in the sixteenth Century : The case of Oronce Fine.

Editeur : SCD de l'université de Tours Tours, 2011
Format : A4, 580 p. Bibliogr. p. 527-567

Type : thèse, Philosophie, Tours, 2011 Langue : Français Support : papier

Public visé : chercheur, enseignant, formateur

Classification : A79Thèses et mémoires universitaires
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 D39Histoire et épistémologie des mathématiques du 16e au 18e siècle inclus.
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 D59Histoire et épistémologie des disciplines connexes
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 D79Philosophie et éthique des mathématiques et des disciplines connexes
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 E29Métamathématique. Aspects philosophiques et éthiques des mathématiques. Épistémologie des mathématiques
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé : Abstract

Cette thèse se propose de déterminer les apports d'Oronce Fine (1494-1555) à la philosophie des mathématiques de la Renaissance. En tant que premier titulaire de la première chaire royale de mathématiques, ce mathématicien a joué un rôle important dans la revalorisation de l'enseignement des mathématiques dans la France du XVIe siècle. Dans cette mesure, sa conception des mathématiques permet de montrer l'évolution du statut épistémologique et institutionnel de ces disciplines dans le milieu académique parisien de cette période. Parmi les thèmes abordés par Fine dans sa définition du statut des mathématiques, l'auteur a choisi d'étudier, dans une première partie, la nature des objets du mathématicien, le statut épistémologique de l'astronomie, la nature des procédures démonstratives et des principes des mathématiques, ainsi que la fonction du quadrivium dans le processus éducatif. Dans une seconde partie, son analyse de la pensée de Fine porte sur le statut des mathématiques pratiques et des disciplines subalternes des mathématiques, à savoir la perspective et la géométrie, ainsi que sur le profit qui peut être obtenu de l'apprentissage du quadrivium.

Notes :
Cette thèse est publiée chez Classiques Garnier sous le titre Le Mathématicien renaissant et son savoir.

Une version texte intégral est en téléchargement sur le site http://www.theses.fr/2011TOUR2009

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 24/01/2023
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional