Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Graf Olivier

Titre : The evolution problem in general relativity. (Le problème d'évolution en relativité générale.)

Editeur : Sorbonne université Paris, 2020
Format : A4, 404 p. Bibliogr. p. 387-390

Type : thèse, Mathématiques Générales, Paris, 2020 Langue : Anglais Support : papier

Public visé : chercheur, enseignant, formateur

Classification : A79Thèses et mémoires universitaires
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 I69Fonctions de plusieurs variables. Géométrie différentielle.
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 N49Analyse numérique (résolution numérique des équations différentielles et intégrales)
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 N79Mathématiques discrètes (méthodes finies dans divers domaines des mathématiques, en particulier utilisés comme fondement théorique dans d'autres disciplines)
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé : Abstract

Cette thèse est consacrée à l'étude du problème de Cauchy pour les équations d'Einstein dans le vide de la relativité générale. On s'intéresse plus particulièrement à l'étude locale et globale en temps des solutions pour des données initiales prescrites sur une hypersurface de genre espace et une hypersurface de genre lumière/caractéristique. Nous obtenons pour ce problème de Cauchy spatial-caractéristique une généralisation du théorème de courbure L2 de Klainerman-Rodnianski-Szeftel. Nous obtenons également une généralisation du théorème de la stabilité asymptotique non-linéaire de l'espace-temps de Minkowski de Christodoulou-Klainerman. Le point commun entre ces deux généralisations est l'introduction de nouveaux choix de jauges, consistant en des feuilletages de l'espace-temps adaptés au problème de Cauchy spatial-caractéristique. Ceux-ci permettent de localiser et d'appliquer (en boîte noire ou à quelques modifications près) les théorèmes originaux correspondant à nos résultats. En particulier, nous introduisons ou généralisons l'étude de feuilletages par des cônes de lumière à sommets ou sections sphériques prescrits, par des hypersurfaces spatiales maximales à bord prescrits, ainsi que l'étude de coordonnées (canoniques, géodésiques ou harmoniques) sur ces hypersurfaces. Ces choix de jauge et l'analyse des équations d'Einstein sous ces conditions constituent le point central de cette thèse.

Notes :
Cette thèse est présentée dans Tangente n° 203 .

Une version texte intégral est en téléchargement sur le site https://hal.science/tel-03255769

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 24/01/2023
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional