Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Alvarez Carlos ; Dhombres Jean

Titre : Une histoire de l'imaginaire mathématique. Vers le théorème fondamental de l'algèbre et sa démonstration par Laplace en 1795.

Editeur : Hermann Paris, 2011
Format : 17 cm x 24 cm, 400 p. Bibliogr. p. 354-371, Index
ISBN : 2-7056-8192-2 EAN : 9782705681920

Type : ouvrage (au sens classique de l'édition) Langue : Français Support : papier

Public visé : tout public

Classification : D38Histoire et épistémologie des mathématiques du 16e au 18e siècle inclus.
Enseignement « Hors les Murs » : par correspondance, formation des adultes, popularisation, etc.
 

Résumé :

Ce volume est le premier d'une trilogie (cf. vol. 2 ) qui retrace la longue maturation du théorème, dit aussi de D'Alembert-Gauss, qui, en langage moderne, s'exprime par exemple par "Le corps des nombres complexes est algébriquement clos".
L'objet de ce volume est le théorème fondamental de l'algèbre. Afin de rester dans un cadre élémentaire, ce volume s'arrête juste avant la première preuve de Gauss, et bien sûr avant l'intervention de Galois, lorsque l'énoncé de ce théorème n'est encore contaminé par aucune écriture symbolique absconse. L'histoire est celle de la notion d'imaginaire inventée par Descartes, jusqu'à sa réduction à un nombre complexe : plus de cent cinquante années s'écoulèrent entre l'affirmation de Descartes en 1637 et celle de Laplace en 1795.

Dans le chapitre zéro, en sont recensés pas moins de 19 énoncés, formulés entre 1629 et 1799 par, entre autres, Descartes, Leibniz, Euler, d'Alembert, Laplace, etc. Ce chapitre est un mode d'emploi compotant repères, abréviations des différentes formes historiques du théorème fondamental, énoncés historiques et écritures anciennes.
Outre une Introduction (Un objectif d'histoire et de mathématiques conjointes) et ledit Chapitre zéro, l'ouvrage est composé de deux parties :

* Préparation du théorème : 4 chapitres, consacrés respectivement aux apports de : Descartes, Viète, Wallis/Rolle/Ozanam/De Moivre, Leibniz/Reyneau/les Bernoulli/ Euler.
- Descartes pose une équivalence fondamentale entre deux écritures, qui permet la factorisation et la méthode des coefficients indéterminés
- Esquisse d'une préhistoire immédiate de la conception polynomiale de Descartes
- Indétermination sur la forme des racines et antécédents du théorème de factorisation réelle
- Les polynômes réels de Leibniz à Euler

* Le théorème fondamental suscite l'invention : 4 chapitres, centrés chacun sur une tentative de démonstration par, respectivement, d'Alembert, Euler, Lagrange, Laplace.
- L'étonnante courte démonstration de Jean d'Alembert en 1746
- Mise en chantier d'un théorème algébrique par Euler et Le Seur
- Le chantier algébrique européen avant la démonstration révolutionnaire de Laplace
- En 1795, Laplace réussit le théorème de factorisation réelle en tant que conséquence de la théorie de l'élimination

Il est complété par un Dictionnaire biographique (44 rubriques), une Bibliographie (17 pages) et un Index.

Notes :
Cet ouvrage est l'objet d'une recension sous la rubrique "matériaux pour une documentation" du Bulletin de l'APMEP n° 502 ainsi que d'une présentation sous la rubrique "Notes de lecture" de la revue Tangente n° 145.

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 17/11/2022
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional