Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Rinaldi Anne-Marie

Titre : Place et rôle des technologies dans l'enseignement et l'apprentissage du calcul soustractif en CE2 : proposition d'ingénierie.
English title: Place and role of technologies In the teaching and the learning of subtraction : engineering suggestion.

Editeur : Université Paris Diderot - Laboratoire de Didactique André Revuz (LDAR) Paris, 2016
Format : A4, 504 p. Bibliogr. p. 323-331

Type : thèse, Didactique des mathématiques, Paris, 2016 Langue : Français Support : papier

Public visé : chercheur, enseignant, formateur Niveau Niveau scolaire visé par l'article : école élémentaire Age : 8, 9

Classification : A72Thèses et mémoires postdoctoraux
Ecole élémentaire
 A79Thèses et mémoires postdoctoraux
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 C22Recherches en didactique des mathématiques
Ecole élémentaire
 C29Recherches en didactique des mathématiques
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 C32Processus cognitifs
Ecole élémentaire
 C39Processus cognitifs
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 F32Entiers naturels
Ecole élémentaire
 F39Entiers naturels
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé : Abstract

Notre recherche conduite dans le cadre de la Théorie Anthropologique du Didactique, nous a menée, suite à une étude épistémologique et didactique, à construire une organisation mathématique de référence autour du calcul soustractif. Cet outil théorique permet d'avancer, en analysant différents manuels scolaires de CE1 et de CE2, et des séances de calcul observées dans des classes de CE2, qu'un déficit en éléments technologiques, expliquerait en partie, les difficultés rencontrées par les élèves pour développer de la flexibilité et de l'adaptabilité en calcul mental et pour effectuer un calcul posé en colonne. Par ailleurs, l'évaluation de l'ingénierie que nous avons conçue, en nous appuyant sur L'organisation mathématique de référence et en restant « assez proche » des pratiques des enseignants, montre les effets positifs d'un travail régulier et progressif à partir des écritures arithmétiques sur les apprentissages des élèves. En revanche, les expérimentations permettent de pointer les limites des situations qui mettent en jeu la propriété de conservation des écarts quand celles-ci, n'engagent pas assez l'élève dans une co-construction du savoir. En ce sens, la thèse peut servir d'appui pour poursuivre la recherche engagée sur les conditions de viabilité d'une organisation didactique susceptible de fédérer le calcul mental et le calcul posé.

Une version texte intégral est en téléchargement sur le site https://hal.science/tel-01470473

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 24/01/2023
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional