Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional
Auteur(s) : Charnay Roland

Titre : Bulletin de l'APMEP. N° 469. p. 202-212. La division, le plus tôt possible ?

Editeur : APMEP Association des Professeurs de Mathématiques de l'Enseignement Public (APMEP) Paris, 2007
Format : 17 cm x 24 cm, p. 202-212 Bibliogr. p. 204-205
  ISSN : 0240-5709

Type : article de périodique ou revue Langue : Français Support : papier

Public visé : chercheur, enseignant, formateur Niveau Niveau scolaire visé par l'article : école élémentaire Age : 6, 7, 8, 9, 10

Classification : A32Revues, article de revue
Enseignement primaire, école élémentaire
 A39Revues, article de revue
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 C72Pour la classe de mathématiques : fabrication de séquences d’enseignement, préparation des cours, activités pour la classe et organisation de la classe. Méthodes d’enseignement. Processus didactique. Les...
Enseignement primaire, école élémentaire
 C79Pour la classe de mathématiques : fabrication de séquences d’enseignement, préparation des cours, activités pour la classe et organisation de la classe. Méthodes d’enseignement. Processus didactique. Les...
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 F32Nombres naturels et opérations sur ces nombres. Rôle de la position. Calcul écrit, calcul mental.
Enseignement primaire, école élémentaire
 F39Nombres naturels et opérations sur ces nombres. Rôle de la position. Calcul écrit, calcul mental.
Formation à l'enseignement, initiale et continue.
 

Résumé :

Actuellement le calcul à l'élémentaire est l'objet de nombreuses controverses. Certains souhaiteraient réhabiliter les méthodes anciennes et l'apprentissage des 4 opérations dès le plus jeune âge, faisant fi des travaux conduits en psychologie cognitive et en didactique. La présente contribution, en partant d'une analyse des besoins en calcul de tout individu, essaye de clarifier ce qu'on peut appeler "maîtrise d'un concept" illustrée par l'exemple de l'apprentissage de la division. Savoir calculer, c'est rendre calculable des situations, traiter les calculs de façon automatisée ou raisonnée, être capable d'organiser un calcul pour le rendre exécutable. Une large place doit être donnée au calcul mental. L'apprentissage des opérations doit se faire sur la durée. Par exemple, des problèmes simples sur la division peuvent être proposés très précocement dès le CP, les techniques seront élaborées par étapes successives. L'élève intègrera peu à peu les propriétés de la division, lui permettant des calculs de plus en plus complexes. Pour "parler" de la division, seront utilisés successivement le langage verbal puis le langage symbolique (":"). A la question "Faut-il enseigner tôt la division ?", l'auteur répond "Oui, s'il s'agit de permettre aux élèves de résoudre, à l'aide de leurs connaissances disponibles, des problèmes dits "de division". Non, s'il s'agit de les confronter trop tôt à ce que la division comporte de plus complexe.".

Notes :
Cet article est publié sous la rubrique "Dossier : Le calcul à l'élémentaire" préfacée par Henri Bareil, Serge Petit et Christiane Zehren (p. 201).
Le Bulletin de l'APMEP (appelé "Bulletin Vert") paraît 5 fois par an. Il s'efforce, par des articles de fond : de couvrir l'actualité de l'enseignement des mathématiques de la maternelle à l'université, de contribuer à la formation approfondie des enseignants, d'entretenir, chez ceux-ci, l'esprit de recherche et de susciter des échanges avec ses lecteurs.

Une version texte intégral est en téléchargement sur le site " Bibliothèque numérique des IREM et de l'APMEP"

Mots clés :


© ADIREM-APMEP -2003- ISSN 1292-8054 Mise à jour 30/11/2019
Accueil Publimath  Aide à la recherche   Recherche Avancée   Imprimer la fiche   Aidez-nous à améliorer cette fiche  Vidéo d'aide
Certification IDDN Valid HTML 4.01 Transitional